Complément capillaire : ce qu’il faut savoir

Vous souffrez d’un manque de volume, d’une calvitie partielle et vous souhaitez porter une perruque médicale ? La perte de cheveux touche de plus en plus de personnes de nos jours. Il n’est plus question d’être vieux pour les perdre. Heureusement que le complément capillaire existe pour y remédier à ces inconforts.

Mais la chevelure constitue un critère capital pour définir grossièrement le physique d’une personne. Une chevelure soignée en dit long sur une personne. Ainsi, pour se dévoiler au mieux de leur forme, bon nombre de personnes se tournent vers les compléments capillaires.

Dans la plupart des cas, le complément capillaire est très sollicité dans le cadre des traitements du cancer, dans le but de masquer les effets secondaires de la chimiothérapie ou de la radiothérapie. Appelé « toupet » ou « perruque », le complément capillaire est constitué de matériaux naturels ou synthétique qui permet de dissimuler une calvitie, presque en totalité.

Complément capillaire : de quoi est-il constitué ?

Depuis fort longtemps, les perruques existent à travers le monde entier. Elles ont été autrefois conçues en poils d’animaux et traités avec des agents chimiques pour attribuer de nouvelles couleurs et de nouveaux styles aux cheveux. Sont apparus, ensuite des perruques à base de cheveux humains qui entrainent dans leur rainure une plus grande souplesse pour les couleurs et les styles.

Les compléments capillaires constituent une solution très simple et accessible qui permettent aux personnes souffrant de calvitie de poursuivre le cours d’une vie normale tout en optant pour une technique efficiente qui permet de couvrir une zone dégarnie ou l’intégralité de la tête.

La prothèse capillaire est entièrement constituée d’une membrane microporeuse sur laquelle de vrais cheveux humains ou encore des cheveux synthétiques sont attachés. Le principe de la prothèse  capillaire est de permettre au cuir chevelu de respirer. Il s’agit d’une solution alternative à la chirurgie et à l’implant capillaire. La prothèse capillaire est vue comme une solution temporaire, souvent recommandée lors d’un traitement de radiothérapie ou de chimiothérapie.

Prothèse capillaire et problèmes soulevés

Bien que les compléments capillaires soient modernes et élaborées avec des cheveux humains, il existe bien des contraintes au port. L’illusion est parfaite, ce qui laisse à penser à une chevelure normale. Mais l’utilisation d’une prothèse connait quelques inconvénients :

  • L’imminence de la prothèse capillaire se manifeste par un changement d’apparence radical et que la personne qui choisit cette option fait souvent appel à une solution synthétique
  • La prothèse capillaire est une solution temporaire
  • Le port de la prothèse ne permet pas au porteur de se baigner à la piscine ou à la mer
  • Des entretiens réguliers doivent être réalisés
  • Malgré les avancées techniques et technologiques, certaines prothèses capillaires présentent une apparence peu naturelle
  • Le coût d’un complément capillaire est assez élevé pour des solutions plus naturelles et d’excellente qualité

Comment choisir une prothèse capillaire ?

Le choix d’une prothèse capillaire repose sur notamment sur la qualité recherchée par le patient/client, mais dépend surtout du budget auquel ce dernier veut y consacrer

Cependant, chacun est libre de choisir entre un changement radical et sa coiffure habituelle. Généralement, les prothèses médicales sont réalisées pour être en adéquation au type de chevelure de la personne demandeuse.

Dans le cas des personnes qui présentent moins de densité et de volume ou encore qui présentent une calvitie partielle, il est judicieux d’opter pour un complément capillaire similaire à la chevelure afin de redonner du volume aux cheveux et pour cacher la calvitie.

Si la personne est atteinte d’une calvitie totale, elle peut opter pour un changement radical de type, de coupe ou de couleur de cheveux. Il peut, toutefois, exiger une prothèse capillaire qui reprend son type de chevelure d’antan.