Des lieux à ne pas rater en Martinique

Des lieux à ne pas rater en Martinique

Pour visiter l’île de la Martinique, l’idéal est d’opter pour la location de voiture en Martinique auprès d’un louer agrée. Ceci permettra de se rendre aisément d’un lieu magnifique à un autre et préserver ses énergies afin de faire des randonnées de folie que ce soit à l’occasion de la visite de la Savane des Pétrifications, de la Réserve de la Caravelle, du Canal des Esclaves ou encore de la Montagne Pelée. Parfois, il faudra cependant laisser sa voiture de coté afin de profiter de la paisibilité des lieux ou découvrir des spécialités locale incompatibles avec la tenue de conduite d’un véhicule. Tel est le cas de la visite de jardin pour les plus bucoliques ou la visite de distilleries pour les plus fervents adeptes de spécialités locales.

Le jardin de Balata

Le jardin de Balata est situé à environ 10 km de Fort-de-France au bord de la route qui conduit au Morne Rouge, juste au pied des Pitons du Carbet. Cette route très pittoresque est appelée la route de la Trace. Le jardin a été créé par Jean-Philippe Thoze, un horticulteur paysagiste passionné par la botanique et en particulier par les espèces tropicales. L’aménagement du jardin, commencé en 1982, a nécessité un travail considérable de défrichage et redécouverte des espèces composant les lieux. L’ouverture au public n’a pu s’effectuer qu’en 1986. Depuis cette époque, les efforts d’embellissement n’ont pas cessé d’être poursuivis. L’intérêt de ce lieu est que le Jardin de Balata dispose d’un immense patrimoine floral puisqu’on été agrémentées des espèces florales de toutes les régions tropicales du monde. Le site plonge immédiatement le visiteur au sein du poumon martiniquais. Le local d’accueil du public est installé dans une maison créole traditionnelle soigneusement réhabilitée, et meublée à l’antillaise. La construction récente de balcons surélevés et de pont suspendus dans les arbres, parfaitement sécurisés, donne en outre la possibilité à ceux qui ne sont pas sujet au vertige de bénéficier d’une belle vue aérienne. L’abondance de la végétation permet aux promeneurs d’effectuer la majeure partie du parcours à l’ombre. Toutefois un temps plus instable ne doit pas forcément dissuader de s’y rendre. En effet, une averse suivie d’une éclaircie, enchaînement météorologique fréquent en Martinique, fait naître fugitivement sur les fleurs et les feuilles des plantes du jardin des reflets et des brillances particulièrement photogéniques. La partie la plus basse du jardin où se situe un bassin constitue le clou du spectacle avec des jacinthes d’eau, des lotus et une myriade de poissons rouges. Pour peu qu’une belle lumière soit au rendez-vous le jour de la visite, l’endroit, dominé par une pente parfaitement exploitée pour créer de majestueux alignements de couleurs naturelles, divin souvenir et spectacle visuel et olfactif mémorable pour tout visiteur.
Il est possible de visiter ce jardin avant ou après avoir visité une belle distillerie typique

Une distillerie martiniquaise typique : la distillerie Clément, véritable musée du rhum

L’Habitation Clément est située sur la commune du François, à 1.5km du centre ville. En Martinique, on appelle « habitation » l’ensemble constitué par un domaine agricole planté en canne à sucre, la maison du propriétaire et les bâtiments qui servent à l’exploitation de la plantation. Le domaine Clément est particulièrement représentatif du mode de vie et des activités associées autrefois à la culture de la canne et à la fabrication du rhum. En 1988 est réaménagée la distillerie de manière à ce que les visiteurs puissent observer les installations et comprendre les étapes successives de l’élaboration du rhum. Le domaine comprend aujourd’hui un grand parc aménagé récemment en jardin botanique. Les apprécieront les allées ombragées par de splendides palmiers. Divers mécanismes ou machines utilisées autrefois pour la distillerie sont exposés tels un musée ouvert: Un locotracteur avec ses wagonnets qui transportaient les cannes, d’énormes engrenages, une machine à vapeur… La visite débute réellement après avoir pénétré le bâtiment pour découvrir les installations de l’ancienne distillerie : Machine à vapeur, moulins broyeurs, colonnes de distillations… Les visiteurs circulent sur plusieurs niveaux grâce à des passerelles ponctuées de fiches explicatives qui décrivent les opérations successives de la fabrication du rhum.